A Jean-Claude !

 

Samedi matin, dans une église pleine de monde et remplie d'émotions, les amis pongistes du TTGP 50 comme ceux de nombreux clubs Charentais, des personnalités représentant le comité ou la ligue Poitou-Charentes ont rendu un dernier hommage à notre dévoué et irremplaçable président J Claude Bernad, brutalement parti dans sa 59ème année.

J Claude avait la volonté de clôturer la saison par un événement qui lui tenait à cœur. Il y a deux ans avec l’aide de Ronan Gueguen, c’était l’organisation d’une conférence débat de Claude Fauquet (ex DTN de la natation française), l’an dernier, par l’invitation de Gérard Bouvier (Président de la ligue), il avait magnifiquement orchestré l’assemblée générale de la ligue Poitou-Charentes.

 

Le 20 Juin prochain il tenait enfin à célébrer les 20 ans de la salle , notre salle « JC Bertranet » fondateur du club.

 

Ces 20 ans du Treuil ...il en était un des symbole fort.

 

Pendant 20 ans J Claude a œuvré corps et âme pour son club.

Jean_Claude_Bernad_Souvenir

 

Il était passionné, dévoué, droit et juste. Travailleur acharné comme rigoureux dans le classement ou la gestion des dossiers, des statuts, demandes de subventions…il suivait tout, organisations, sorties, loto ou bric-à-brac. Et que dire de son implication de son «  imPACT » dans la commission technique, de l’organisation de tournois, de la formation à l’arbitrage ?…Il apportait tant à son club, comme à d’autres clubs, à des associations partenaires, ou comme pour le comité de la Charente et pour la ligue dont il était élu tout aussi exemplaire.

 

Le tennis de table était sa passion, il aimait la partager, transmettre aux tout petits, aux jeunes, aux loisirs comme les plus compétiteurs et à tous les publics avec ou sans handicap.

 

Il appréciait aussi ces moments conviviaux, c’était un bénévole accompli, fondamentalement bon et totalement désintéressé !

 

Passionné de BD, comme de son premier sport le « handball » il l'était tout autant pour le chant, la chorale.

 

Il avait beaucoup de talents. Samedi tous ses amis étaient là et lui rendaient cette reconnaissance.

 

Comme J Claude devait être encore avec nous et veiller au bon déroulement du bric-à-brac qui se tenait le lendemain dans notre quartier du Treuil. Par respect pour son travail de préparation et en hommage à J-Claude, cette manifestation eut bien lieu mais la météo avait elle encore du chagrin. Et bien que les nombreux bénévoles, sous la responsabilité de Sophie, Nathalie et surtout Stéphane aient fait preuve d’extrêmes générosité, le travail n’a pas été récompensé à sa juste valeur ! Mais des fois ne devons nous pas relativiser l’importance de certains évènements ?